PILOTE DE MA VIE

Comment faire en sorte que chaque jour compte ?

Développement personnel
30 Mars 2017
0

Ce matin, comme tous les matins, ça sent bon le café et le pain grillé dans ma cuisine. Je prends le petit déjeuner avec mon mari et mon fils de 7 ans. J’adore ce moment de la journée. Je ne suis pas hyper vivace, par contre mon fils lui, il pète la forme, comme tous les jours !

Ce matin, il me demande : Combien de jours a vécu ton arrière grand-mère ? Mon arrière grand-mère a vécu jusque 103 ans (j’espère que j’ai hérité de ses bon gênes !), j’en ai parlé à mon fils il y a quelques mois et là soudainement, il me sort cette question ! J’ai toujours adoré les questions philosophiques à 6 heures du matin, surtout quand cela inclut une opération mathématique ! “Huuummmmmm…. merci pour ta question…. Tiens voilà mon téléphone, je t’autorise à te servir de la calculette, mon chéri.

C’est sur un ton très solennel et impressionné qu’il me révèle qu’elle a vécu 37,595 jours ! (désolée, on a omis les années bissextiles). Alors oui, je vous l’accorde, 37,595 jours, ça n’est pas rien, mais tout de même je me suis dit : “Ça ne me parait pas tant que cela en fait… D’autant plus qu’une personne moyenne vit environ un cinquième de moins…”

Alors pourquoi cette petite histoire matinale m’a-elle inspirée pour écrire cet article aujourd’hui ? Pour deux raisons, la première, c’est que ce matin, grâce à mon fils, je me suis demandé : Comment faire pour que chaque jour compte ?

La deuxième, c’est que je me suis dit : c’est pas génial d’avoir un regard d’enfant comme le sien ?

1. Comment faire en sorte que tous les jours comptent ?

Poser son intention chaque matin. 

Si vous voulez que chaque jour compte, alors il faut poser son intention. Qu’est-ce que je souhaiterais pour aujourd’hui ? Qu’ai-je envie de faire, d’éprouver, d’apporter aux autres ? Cela parait simple, mais ce n’est pas si facile. Par contre je vous garantis que si chaque jour vous posez votre intention, votre vie en sera grandement changée. Le fait de poser son intention permet au cerveau de se concentrer sur les choses qui comptent et sur ce sur quoi vous voulez qu’il porte son attention. Et plus nous sommes conscients de ce que nous voulons faire, éprouver et vivre chaque jour, plus nous le vivons effectivement !

Aimer

Chaque jour, aimez. Aimez votre voisin, votre chien, votre boulot, votre conjoint, vos enfants, vos collègues, vos parents. Vous remarquerez l’ordre bien choisi de mes suggestions ???? Plus sérieusement, aimer est sans doute le sentiment le plus enrichissant et bienfaiteur que l’on puisse éprouver. Quand on aime et que l’on est dans la gratitude, les petites choses, et les tracas quotidiens n’ont pas beaucoup d’importance… Aussi, n’oubliez pas d’exprimer ces sentiments de temps en temps, c’est bon pour le moral ! Et vos proches vous en seront reconnaissants !

Etre vrai à soi-même

Saviez vous que le regret numéro 1 des patients en soins palliatifs, selon Bronnie Ware* est de ne pas avoir vécu une vie vraie à soi-même ? Ils auraient aimé avoir le courage de vivre leur vie comme ils l’entendaient, et non en fonction de ce que les autres attendaient d’eux. Ils auraient aimé réaliser leurs rêves, mais n’ont pas osé. La santé offre la liberté que très peu de gens réalisent, jusqu’à ce qu’ils ne l’aient plus…

2. En quoi garder un état d’esprit d’enfant, c’est bénéfique ?

Mon loulou de 7 ans, il est toujours (enfin presque) de bonne humeur et c’est la personne la plus heureuse que je connaisse. Alors quel est le secret des enfants ?

Ils vivent dans le présent

Je parle souvent de pleine conscience (mindfulness) et de l’appréciation du moment présent avec mes clients. Tous les scientifiques sont d’accord, la pleine conscience, c’est bon pour la santé physique et mentale. C’est une faculté qui a été souvent oubliée par les adultes et qu’il faut ré-apprendre, mais ce qui me sidère toujours c’est d’observer les enfants et leur capacité naturelle à vivre comme nous devrions tous vivre : ici et maintenant. Ils ne se préoccupent ni du futur, ni du passé. Ce n’est pas par hasard que les enfants sont les êtres les plus heureux au monde !

Ils sont curieux

Ils sont naturellement assoiffés de connaissances et aiment apprendre. Tout les intéresse et ils veulent tout savoir ! Surtout le pourquoi… (si vous avez déjà eu un enfant de 4 ans, vous savez de quoi je parle…). Dans quelle mesure la curiosité est-elle positive ? Ne vous a-t-on pas appris que c’était un vilain défaut, allez-vous me dire ? Alors je parle ici de curiosité saine, bien sûr. Quand on est curieux, on s’intéresse, et quand on s’intéresse, on se sent vivant, on se sent vibrer et éprouve des émotions et notre cerveau crée de nouvelles connexions. Aussi, quand on s’intéresse aux autres de façon authentique, on tisse de vraies relations et de vraies amitiés.

Ils aiment rire et jouer

Et oui, l’age adulte rime souvent avec sérieux. D’ailleurs, c’est le regret numéro deux des mourants, toujours selon Bronnie Ware, le deuxième regret étant qu’ils auraient aimé passer moins de temps à travailler.

Ce regret a été exprimé par tous les hommes (et aussi beaucoup de femmes) qu’elle a soigné. Ils auraient aimé passer plus de temps à jouer avec leurs enfants et prendre la vie moins au sérieux.

Alors, n’attendons pas d’être sur notre lit de mort pour regretter de ne pas avoir assez joué et rit. D’ailleurs de nombreux scientifiques ont démontré les effets positifs du rire sur la santé, alors, rions chaque jour, et prenons la vie avec un peu plus de légèreté !

Pour conclure, je tiens à préciser que je suis consciente du fait que certains vont penser que oui, tout cela c’est bien joli, mais que l’on ne vit pas sur la planète des bisounours.

Oui, certes, je suis d’accord, mais ne n’est pas une raison pour ne pas commencer à faire les changements que l’on a envie de voir dans le monde dès maintenant (Be the change you want to see in the world, Gandhi). Et de faire en sorte que chaque jour compte, dès aujourd’hui. Pour soi-même et pour les autres. 

 

*Bronnie Ware, The Top Five Regrets of the Dying: A Life Transformed by the Dearly Departing

 

A propos de l'auteur

Birgit Walsh

Birgit Walsh


Birgit Walsh est experte auprès des personnes qui veulent sortir du pilotage automatique de leur vie et trouver l'épanouissement professionnel. Expatriée à Shanghai, elle a créé le programme Pilote de Ma Vie pour répondre au besoin de la communauté francophone à travers le monde de redonner du sens à leur carrière et trouver leur mission de vie. Birgit est reconnue pour son style chaleureux, dynamique et bienveillant. 


Commentaires

@

Ces articles peuvent vous intéresser

Être pilote de sa vie, ça veut dire quoi ?

Quand on est expatrié, on a parfois la sensation d’être complètement dépassé par les événements. On attache la ceinture et on subit les montagnes ...

Lire la suite

La vie c'est comme la bicyclette...

La vie est-elle intéressante et équilibrée si on ne continue pas à apprendre, s’améliorer et tenter de devenir qui l’on souhaite devenir ? Peut-on contin...

Lire la suite

Le sacrifice du conjoint suiveur

Selon une enquête récente auprès de la population francophone expatriée, 49% des conjoints suiveurs en recherche d’emploi auraient le sentiment d’avoir sacrifi&e...

Lire la suite

7 raisons pour lesquelles il est important de trouver sa mission de vie

Si comme moi, vous avez passé la plupart de votre carrière à faire un job que vous n’aimiez qu’à moitié (voire moins), sachez que le job qui vous colle &...

Lire la suite

Trouver sa mission de vie – Comment cela offre la Liberté, la vraie ?

Vous êtes expatrié, vous aimez donc sans doute l’aventure et les voyages ? Mais qu’est ce que ces voyages et découverte de nouveaux pays et cultures vous apportent-ils ...

Lire la suite

L’impact de l’expatriation sur la confiance en soi

Les gens vous perçoivent-ils comme quelqu’un de sûr de vous ? Comme une personne qui a réussi dans la vie et qui accompli beaucoup de choses ? Ils n’ont pas tout &...

Lire la suite

5 clés pour trouver sa mission de vie

  Avoir des étoiles dans les yeux quand on parle de ce que l’on fait, c’est une chance que peu de gens ont, pourtant vivre sa mission de vie, ce n’est pas seulement r&eac...

Lire la suite